Accueil > La Carac > Les projets soutenus > Oeuvre des Pupilles des Sapeurs-Pompiers

Oeuvre des Pupilles des Sapeurs-Pompiers

20.03.2019
Logo odp 260

  

Interview d’Yves Daniel, premier vice-président de l’Œuvre des Pupilles

L’Œuvre des Pupilles Orphelins et Fonds d’Entraide des Sapeurs-Pompiers de France, association créée en 1926, a pour but d'assurer la protection matérielle et morale des orphelins de sapeurs-pompiers civils et militaires décédés en service et hors-service commandé. Elle prend également en charge les anciens et les jeunes sapeurs-pompiers. Depuis 2015, elle accompagne les enfants des sapeurs-pompiers dont le conjoint est décédé.
 

Quelles sont les missions de l’Œuvre des Pupilles ?

YVES DANIEL - ODP vignette

Notre institution accompagne 1 324 enfants soit 832 familles.

Grâce à la générosité des sapeurs-pompiers, de fidèles partenaires et de nombreux donateurs, l’ODP peut verser des allocations trimestrielles aux pupilles mais aussi les aider au quotidien à grandir, s’éduquer, s’épanouir grâce au soutien scolaire, psychologique, aux séjours de vacances, aides au permis de conduire…

Les actions et prestations mises en place permettent aussi au parent restant d’être épaulé moralement et matériellement pour pouvoir appréhender plus sereinement l’avenir.

L’Œuvre des Pupilles, en partenariat avec la Fédération Nationale et la Mutuelle Nationale des Sapeurs-Pompiers de France, accompagne aussi financièrement et moralement les sapeurs-pompiers et leur famille qui du fait de la maladie, du handicap, de la perte d’un emploi, d’un accident, se retrouvent en situation de précarité.

 

Quel est votre rôle au sein de l’association ?

Aux côtés du Président Grégory Allione qui est également Président de la Fédération Nationale des Sapeurs-Pompiers de France, je suis en charge, avec l’ensemble des membres de l’ODP, élus et salariés, de la conduite quotidienne de l’institution. Notre rôle est avant tout de veiller au bien-être des Pupilles et des familles dont nous avons la charge. Il me semble essentiel d’être à leur écoute permanente, de cerner leurs attentes et de comprendre leurs difficultés. Il faut faire en sorte qu’ils trouvent, en permanence, en l’Œuvre des Pupilles, soutien et réconfort.

 

Quels ont été les moments forts de 2018 ? Et quels sont vos objectifs pour 2019 ?

L’année 2018 a vu un changement dans la gouvernance de notre institution, avec l’arrivée du Colonel Grégory Allione à la présidence de l’Œuvre des pupilles et le renouvellement de la moitié des membres du Conseil d’Administration. Année riche dans les moments d’échanges et de partage également : 131 parents ont participé au 17e Rassemblement Parents au Puy-en-Velay (43), en mars et 56 pupilles au Rassemblement Pupilles Majeurs à Blotzheim (68), en novembre dernier. Si ces week-ends sont conviviaux, ils sont également l’occasion pour ces orphelins et parents de partager et d’échanger sur leur vécu, d’interroger des experts sur de nombreux sujets (le deuil, la solitude, la reconstruction), de se sentir soutenus et épaulés.

De nombreux membres de notre réseau se sont investis dans l’organisation de manifestations pour mieux faire connaître les missions de l’association : du Festival ODP TALENCE au Noël de l’ODP, ils ont été nombreux à se mobiliser !

Pour 2019, nous nous engageons à poursuivre nos efforts dans la structuration de notre organisation au sein du réseau associatif des Sapeurs-Pompiers de France et à poursuivre le travail déjà accompli pour que nos orphelins, leur famille et tous les sapeurs-pompiers en difficulté puissent trouver ce soutien et cette fraternité qui font les valeurs de l’Œuvre des pupilles.

 ,

À quoi vont servir les dons versés par les adhérents de la Carac ?

Chaque don, effectué par la Carac et ses généreux adhérents, vient alimenter notre budget « mission sociale » et nous permet d’assurer sereinement l’accompagnement des enfants, familles et sapeurs-pompiers dont nous avons la charge et de renforcer notre présence à leurs côtés.

 

Trois Pupilles témoignent

« J'ai aujourd'hui 28 ans, je suis pupille depuis l'âge de 13 ans. Pour moi, l’ODP est ma famille de cœur. Sans elle à mes côtés, rien ne serait pareil ! Cette association, par ses aides diverses et son soutien quotidien, m’a permis de réaliser beaucoup de rêves que je n’aurais jamais imaginé faire un jour… Un grand merci ! » Aurore, pupille des Bouches-du-Rhône.

 « Que dire de plus que merci ? Lorsqu’un sapeur-pompier perd la vie, plusieurs vies s’arrêtent. Grâce au courage de ma mère et à la solidarité de l’ODP, je peux dire aujourd’hui que je ne survis plus : je vis ! Cette association, par son aide et son soutien, nous a rendu la vie. Ma mère, ma sœur et moi vous serons éternellement reconnaissantes. Si j’arrive à vous apporter le quart de ce que vous m’avez apporté, je pense que je pourrai être satisfaite. » Honorine, pupille du Jura.

« Sans votre présence et votre soutien, je n’aurais jamais pu avoir accès à ces écoles ou à ces aides qui m’ont permis de faire la différence et de prouver que, quelque part, au fond de ce garçon meurtri par le décès de son père, il y avait un adulte responsable, respectable et respecté. Profondément et sincèrement : merci ! » Christophe, pupille du Puy-de-Dôme.

En savoir plus sur ODP et la Carac

En savoir plus sur l'Œuvre des Pupilles (ODP)