Accueil > La Carac > Les projets soutenus > Mécénat Chirugie Cardiaque

Mécénat Chirugie Cardiaque

mcc_logo

A cœur ouvert avec les enfants

Interview d’Orso Chetochine, directeur de l’association Mécénat Chirurgie Cardiaque.

Mécénat Chirurgie Cardiaque permet à des enfants atteints de malformations cardiaques et originaires de pays défavorisés de se faire opérer en France lorsque cela est impossible chez eux faute de moyens techniques ou financiers.

 

Quelle est votre mission au sein de Mécénat Chirurgie Cardiaque ?

orso

Je suis en charge de l’animation et du management de l’équipe « développement et recherche de fonds » de l’association. Cette équipe est composée de six personnes qui ont chacune des fonctions bien définies telles que la gestion de nos événements, la mise en place de notre stratégie digitale de collecte de fonds mais également la recherche de nouveaux partenaires financiers.

 

2016 a été une année importante pour l’association ? Vos projets en 2017 ?

2016 a été une année exceptionnelle pour l’association. C’était l’année de ses 20 ans. Nous avons sauvé beaucoup d’enfants grâce au Vendée Globe de Tanguy de Lamotte et aux nombreuses émissions à la télévision. Les gens ont été très généreux, ce qui augmente notre nombre d’enfants à soigner.

2017 sera aussi une année très importante. Nous allons organiser pas moins de six missions dans les pays. Ces missions sont l’occasion de créer des liens avec les médecins locaux, d’ausculter beaucoup d’enfants et de rencontrer les autorités administratives. Nous voyons environ 120 enfants par mission et ramenons ainsi des dossiers médicaux très précis.

Cette année, nous devrions opérer le 3000e enfant. On compte sur tous nos donateurs pour nous aider à réussir ce défi.

 

Comment collectez-vous des dons pour sauver les enfants ?

Une opération d’un enfant coûte 12 000 euros. C’est une grosse somme mais quand on sait que l’enfant est sauvé et repart dans la vie, cela donne des ailes pour chercher des fonds. Avec ma petite équipe, on doit se remonter les manches car on ne profite pas de subvention.

Nous organisons des événements (concert, manifestations sportives, ..), nous mobilisons les écoles, les clubs de sport. Beaucoup de particuliers nous soutiennent et nous font des dons spontanés. D’autres organisent des collectes, des manifestations (chorale, fête, loto, …) et sans oublier les clubs services (comme le Lions et le Rotary)  qui sont très actifs. Enfin, il y a les entreprises qui nous aident, comme la Carac.

 

Que représente pour vous un partenariat comme celui mis en place par la Carac ?

La Carac est un mécène très important et surtout un mécène fidèle. Vous savez, c’est important la fidélité. Nous pouvons nous permettre de programmer à l’avance l’opération des enfants. Bien sûr la Carac nous donne de l’argent mais aussi beaucoup de visibilité auprès de ses adhérents. Avec l’organisation des événements, telles que les balades solidaires, la course en bateau, les documents commerciaux, la Carac nous offre toujours une belle visibilité. Grâce à la mutuelle et à ses adhérents, 7 vies ont été sauvées en 2016.

 

Les enfants opérés

Grâce aux fonds collectés en 2016, la générosité des adhérents nous a permis d’accueillir 7 enfants atteints de malformation cardiaque en famille d’accueil :

  • Ange DJRO7 ans, née à Abidjan en Côte d’Ivoire, a été opérée avec succès en mai 2016 à l’hôpital privé Jacques Cartier à Massy.
  • Mariam KANKONDE, 10 ans et demi, originaire de Kinshasa en République Démocratique du Congo, a été opérée avec succès en mars 2016 au Centre chirurgical Marie Lannelongue au Plessis Robinson.
  • Lionnel KINIKINI, 9 ans et demi, né à Kinshasa en République Démocratique du Congo, a été opéré avec succès en mars 2016 à l’hôpital Louis Pradel de Bron près de Lyon.
  • Bénédicte KOUADIO NZAN, 5 ans et demi, née à Abidjan en Côte d’Ivoire, a été opérée avec succès en février 2016 à l’hôpital Mère-Enfant de Nantes.
  • Christ Marie SORO, 7 ans et demi, originaire d’Abidjan en Côte d’Ivoire, a été opéré avec succès au Centre Pédriatrique Gatien de Clocheville de Tours.
  • Yann TCHOMA, 10 ans et demi, né à Abidjan en Côte d’Ivoire, a été opéré avec succès à l’hôpital privé Jacques Cartier à Massy.
  • Prince YODE, 3 ans et demi, originaire de Toumodi en Côte d’Ivoire, a été opéré avec succès à l’hôpital privé Jacques Cartier à Massy.

 

Témoignage d’une famille d’accueil

M. et Mme Leplomb font partie des familles d’accueil de l’association depuis cinq ans. Riche d’expériences passées auprès de jeunes opérés, Mme Leplomb ne manque pas de mettre en avant celles qui l’ont, le plus touchées. (Lire la suite) ».

 

Témoignage d’une bénévole de l’association

« J’ai connu Mécénat Chirurgie Cardiaque au cours d’une présentation de l’association à mon travail dans un centre de recherche.

Après avoir cessé mon activité, je souhaitais être bénévole dans une association qui s’occupait d’enfants et de santé, j’ai donc naturellement contacté l’association pour en faire partie.

Après une rencontre au Marché de Noël avec la responsable des bénévoles, j’ai commencé dès le lendemain à les aider.

A Mécénat Chirurgie Cardiaque, nous rencontrons les enfants avant et après l’opération lors d’événements ou directement au siège de l’association.

Ces enfants sont les moteurs qui nous font avancer. Mécénat Chirurgie Cardiaque, c’est aussi un travail d’équipe avec les permanents de l’association et les autres bénévoles.

Le bénévolat pour moi, c’est donner de l’énergie et du temps, finir une journée de récolte de fonds, fatiguée mais heureuse d’avoir contribué à sauver un enfant de plus. Etre ravie de rencontrer un enfant guéri, qui court, qui rit et qui sourit ! », Anne Abi, bénévole.

En savoir plus sur Mécénat Chirurgie Cardiaque et la Carac

En savoir plus sur Mécénat Chirurgie Cardiaque